RGPD et ecommerce : les régles à savoir

RGPD et ecommerce : les régles à savoir RGPD et ecommerce : les régles à savoir
RGPD : Règlement Général sur la Protection des Données. En Mai prochain, chaque solution e-commerce devra être en règle pour ne pas se faire épingler par la loi et risquer une forte amende ! Vous n’avez pas encore opéré de changement sur votre site ? Voici les règles à respecter pour ne pas se retrouver en infraction !

Une meilleure protection et utilisation des données consommateurs

Le RGPD va obliger les entreprises à repenser leur système de stockage de données clients. Tout comme les réseaux sociaux dernièrement, les utilisateurs des sites web pourront exiger plus de visibilité et de contrôle sur les données qu’ils donnent lorsqu’ils visitent un site web. Voici 3 règles à absolument respecter pour se conformer à cette nouvelle loi sur la protection des données personnelles :

  • Avoir des systèmes de données à jour, les entreprises ne pourront plus stocker des données sur les clients qui auront fait une demande de suppression de données. Ces entreprises devront également être en mesure de communiquer expressément les données de ses clients si ceux-ci en font la demande.
  • Mettre en place une communication plus libre vis-à-vis des clients sur l’utilisation et la gestion de leurs données personnelles via une information présente sur le site.
  •  Informer les consommateurs si l’entreprise est victime d’un vol ou d’une fuite de données personnelles dans un délai de 3 jours maximum.

Les conséquences du RGPD pour le e-commerce

Si vous avez un site e-commerce, il est important de faire une vérification globale de vos systèmes de récolte, stockage et de sécurisation de vos données clients ! Pensez à mettre à jour l’ensemble de vos données clients ainsi que vos archives pour ne pas être en infraction dès les premiers mois. Pensez également à revoir vos leviers de webmarketing pour qu’ils soient également en accord avec le RGPD comme l’emailing. Il faudra obligatoirement que vos clients donnent leur accord pour le recevoir. La désinscription à un email devra également se faire via le corps du message, pour que le client puisse le faire à tout moment.

A partir de Mai 2018, il sera désormais interdit de stocker des données d’utilisateurs qui auront demandé un droit à l’oubli. Toutes traces sur les systèmes de l’entreprise devront être effacée à le demande du client sous peine d’une très lourde amende pouvant aller jusqu’à 4% du chiffre d’affaire total de l’entreprise, alors autant tout bien vérifier pour être dans la conformité dès le début du mois de Mai !

Insitaction

Commentaires

Vous aimerez aussi