Le SXO, une nouvelle forme de SEO ?

Le SXO, une nouvelle forme de SEO ? Le SXO, une nouvelle forme de SEO ?
Destiné à remplacer le SEO, le SXO ( Search Experience Optimization) va révolutionner la manière de se positionner sur les moteurs de recherches ! Léonie, Traffic manager - Chef de projet SEO chez Insitaction répond à nos questions.

Bonjour Léonie ! Quelle serait ta définition du SXO ?

Léonie : Le SXO, c’est un mélange entre le SEO et l’UX design (SEO + UX = SXO). Pour résumer, nous continuons de prendre en compte les critères algorithmiques des moteurs de recherche pour que notre site soit « SEO friendly », notamment en respectant les critères InPage et OnPage… tout en considérant les attentes de nos internautes. Il s’agit en fait d’optimiser au maximum l’expérience utilisateur et le parcours client, tout en améliorant nos positions dans les résultats de recherches.

Nous ne cherchons plus uniquement à être visible sur les moteurs de recherches mais aussi et surtout à répondre aux attentes des clients, en fonction de ce qu’ils souhaitent, de leur comportement de recherche, de leur type de navigation sur notre site. Et ce, depuis la recherche d’information jusqu’à la conversion, en passant par la navigation. SXO

En quoi cette nouvelle manière de procéder change-t-elle du SEO ?

Léonie :Aujourd’hui, lorsque l’on réalise des audits de sites internet et que nous mettons en place des optimisations, nous gardons en tête l’utilisateur et son parcours. On cherche ainsi à savoir par quoi l’utilisateur est attiré, quelle information il recherche, ce qu’il souhaite voir/acheter, ce qu’il a envie de découvrir en venant sur le site… Le SXO, c’est aussi savoir anticiper les questions que les utilisateurs se posent. Cela nous amène forcément à parler de la recherche conversationnelle.

Aujourd’hui les internautes ne recherchent plus “recette gâteau chocolat”, mais plus “Quelle est la recette du gâteau au chocolat ?”. Pour s’adapter à la recherche des utilisateurs, nous utilisons les méthodes de SXO. Par exemple, nous intégrons de plus en plus de contenus qui répondent aux questions « Quand, Comment, Quel(le), Pourquoi… ».

Le SXO tend donc à intégrer le comportement de l’internaute dans nos méthodes de travail. Toutes ces améliorations sont nouvelles et doivent être intégrées à une stratégie de SEO global.

Le SXO sera-t-il vital dans les prochaines années ? Son rapport avec les moteurs de recherches peut-il évoluer avec l’arrivée des enceintes connectées ?

Le SXO deviendra sûrement la norme des prochaines années, on est en train d’évoluer d’un système de masse à un système beaucoup plus personnalisé. Il y a de plus en plus de recherches via les assistants vocaux, mais aussi sur les smartphones et les TV connectées voire avec l’intelligence artificielle.

Le SXO est la suite logique du SEO, il ne change pas nos méthodes de travail mais il en intègre de nouvelles. Il nous offre de nouvelles perspectives d’évolution dans notre métier.

Comment le SXO peut-il coexister avec les nouveaux outils connectés (domotique) qui ne fournissent souvent que le premier résultat des moteurs de recherches ?

Aujourd’hui, il est encore possible de se positionner sur les 3 premiers résultats des moteurs de recherches pour être visible. L’arrivée de ces nouveaux outils technologiques ainsi que les Google OneBox et les positions zéro peuvent constituer des menaces pour le SEO.

Cependant, on peut envisager ces outils comme une opportunité. En se tournant vers une stratégie de SXO nous pouvons rester compétitifs et viser la première position en misant sur l’expérience et le parcours client. Au final, ces nouvelles pratiques vont permettre d’instaurer le SXO comme une référence en matière de recherche naturelle sur les moteurs de recherches.

Quelle serait selon toi une bonne stratégie SXO ?

Une bonne stratégie SXO repose sur une connaissance précise de sa cible/de ses consommateurs afin de savoir quel type de personnes visitent le site, de quelle manière, via quels canaux, à quelle fin, quel est leur profil…. Les équipes de traffic management et d’UX design doivent travailler conjointement pour répondre aux besoins et attentes des clients afin de leur offrir la meilleure expérience utilisateur possible.

Une stratégie SXO efficace repose aussi sur un site agréable, rapide, lisible, crédible et intuitif afin de répondre aux questions des consommateurs. Le SXO se base également sur une meilleure utilisation des canaux d’acquisitions comme les réseaux sociaux.

Enfin, le SXO s’appuie sur un contenu structuré, intéressant, varié et présenté sous forme de questions/réponses pour répondre aux interrogations des consommateurs. Toutes ces bonnes pratiques nous permettent de mettre en place une stratégie d’optimisation du référencement naturel durable et de rester compétitif face à un marché de plus en plus dense.

Insitaction

Commentaires

Vous aimerez aussi